Santé – Allergie : Dans bien des journaux, on peut lire des articles alertant d’une contamination de l’air avec du pollen de bouleau (LIRE ICI)…. Ces alertes vont peut-être vous inciter à couper ces arbres…

Or, s’il ne fait pas bon avoir des problèmes respiratoires, il faut toutefois savoir que les bouleaux ne peuvent pas être seuls en cause (qu’il y a d’autres facteurs environnementaux et humains favorisants les allergies du moment) et aussi que :

En cas de débrouille, le bouleau est un allié pour la santé! 

Loin de moi de vouloir décider à votre place… aussi je relaye un article qui parle des vertus du bouleau et voici un article qui parle des allergies causées par lui (LIRE ICI)

A vous de savoir ! 

birch-155882_640

On connaît bien le tronc blanc de cet arbre tout en longueur mais beaucoup moins le liquide qui coule dans ses veines… Et pourtant que de richesses ! Les nordiques, lapons, slaves, scandinaves, en bénéficient depuis plus de trois mille ans.

En France, on a repris depuis quelques années la pratique ancestrale de consommation de ce suc pourvoyeur de vitalité.

Dans le bouleau tout se garde et s’utilise en phytothérapie, des feuilles, aux bourgeons en passant par l’écorce et bien sûr la sève que vous allez directement pouvoir conseiller en ce début de printemps pour délester les organismes des abus de l’hiver et les préparer à ce changement de saison.

Le bouleau  fait partie de la famille des Bétulacées, le bouleau blanc (betula alba) est un arbre qui cherche la lumière et qui est considéré depuis des millénaires pour ses nombreuses vertus sur le plan thérapeutique et aussi pour son bois et ses feuilles.

Cette cure a été plus ou moins oubliée, car il est difficile à l’heure actuelle de trouver sur le marché de la sève de bouleau 100% pure et vivante. De ce fait, celle que l’on trouve couramment dans le commerce est, le plus souvent, largement diluée (10 % au moins, souvent plus) en mélange avec d’autres produits, le tout pasteurisé. Dans ce cas, les quantités actives sont loin du compte pour pouvoir avoir un effet réellement positif sur la santé de l’utilisateur.

Quelle différence entre le jus et la sève ?

  • La sève de bouleau est obtenue en drainant les arbres directement par l’écorce, généralement en mars (au printemps) à la montée de la sève. La sève de bouleau peut se conserver mais aussi se consommer fraîche sans être pasteurisée.
  • Le jus de bouleau est obtenu à partir des feuilles de bouleau. C’est une une décoction de feuilles de bouleau. Bien que riches en principes actifs stimulant les organes d’élimination, la charge vitale de ce liquide bouilli (principe de la décoction) n’est pas comparable à celle de la sève fraîche, vivante et gorgée de minéraux dont on bénéficie seulement quelques semaines dans l’année. Le jus de bouleau est conservé sous forme de concentré à diluer dans de l’eau. La sève de bouleau est plus riche en oligoéléments et en minéraux que le jus de bouleau.

A noter que le jus de bouleau est moins cher que la sève (environ 4 à 5 fois moins cher).

Ne pas confondre jus et sève donc ! 

Quelles sont ses vertus ?

Les vertus dépuratives, diurétiques et revitalisantes de cet élixir ancestral naturel et pur sont connues en Europe occidentale depuis le XIIème siècle. Toutes les familles des pays scandinaves connaissent les bienfaits de cette sève précieuse pour contrebalancer les vies sédentaires, les stress chroniques ou les alimentations déséquilibrées qui sont autant de paramètres diminuant jour après jour l’énergie vitale. La cure de sève de bouleau bio va en fait agir sur les deux principaux émonctoires de purification en ce début de printemps : le foie et les reins, permettant ainsi un drainage profond de l’ensemble de l’organisme et des liquides extracellulaires.

Une cure au double effet

Liquide nourricier des bourgeons et des jeunes pousses de l’arbre en devenir, la sève du bouleau est composée notamment d’eau et de sels minéraux : calcium, potassium, manganèse, phosphore, silicium…

Cet élixir présente un double intérêt pour agir en profondeur sur notre « terrain », c’est-à-dire sur nos prédispositions à certaines fragilités ou affections. Il est à la fois détoxifiant (on élimine les déchets accumulés pendant l’hiver) et revitalisant (on les remplace par de bons oligoéléments).

Un excellent dépuratif hépatique

La sève de bouleau bio va capter et neutraliser les toxines, les déchets des graisses saturées, les pesticides, les colorants et autres additifs industriels, les arômes non naturels ou encore les conservateurs accumulés dans l’organisme pendant l’hiver. Autrefois la sève de bouleau était utilisée pour combattre la jaunisse. Elle possède donc une véritable action sur le foie et en augmentant la cholérèse, c’est-à-dire l’excrétion de bile, les toxines et les déchets délogés sont plus facilement éliminés hors de l’organisme.

Une forte action diurétique

La double propriété de la sève de bouleau bio est qu’elle possède également une action sur la diurèse, et donc sur les reins, drainant et filtrant divers déchets que sont l’acide urique, l’excès de sel, de phosphates, d’urée, d’ammoniaque ou encore de médicaments. De plus, elle favorise le désengorgement de tous les tissus, limitant la rétention d’eau et intervenant en particulier contre la cellulite.

A qui conseille-t-on la sève de bouleau ?

Dans la nature, le printemps marque le début d’un nouveau cycle biologique dans lequel l’homme va entrer en résonance. L’organisme humain va donc réagir à ces variations énergétiques de l’environnement et se réveiller doucement de l’hiver…

À toutes celles et ceux qui souhaitent commencer un programme minceur

Son effet drainant élimine les toxines et les surcharges, en particulier celles engendrées par un régime riche en protéines, dit hyperprotéiné, car ce dernier produit des déchets acides et organiques (type acide urique ou urée). Elle limite les rétentions d’eau et favorise l’élimination de la cellulite. Malgré son goût légèrement sucré, cette sève est très peu calorique, puisque 100 ml apporte seulement une vingtaine de calories. Une raison de plus pour ne pas s’en priver !

À tous ceux qui désirent retrouver de l’énergie

Grâce à son incroyable teneur en vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides aminés, elle est naturellement tonique et revitalisante, et permet de remettre à niveau les stocks de vitamines et minéraux épuisés pendant cet hiver. Elle a une action fortifiante, elle régénère et renforce l’organisme, car elle contient des minéraux essentiels comme le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium (mais aussi du cuivre, du fer, du manganèse, du zinc, du phosphore, du silicium, du sélénium; du cobalt, du chrome, du lithium, de l’or (ah bon ?))…

Mais ce n’est pas tout : son pouvoir de reminéralisation est favorisé par la présence d’acides aminés, d’enzymes, de flavonoïdes, d’hormones végétales, d’anti-oxydants…Plus de tonus donc !

À tous ceux qui se plaignent de petites douleurs chroniques

En cas de pathologies rhumatismales, une cure de sève de bouleau bio s’avère assez efficace puisqu’elle permet l’élimination des déchets acides. Elle favorise donc la souplesse des mouvements en combattant l’inflammation des articulations. Elle agit sur les reins, elle libère les rétentions cristallins, contribue à diminuer la concentration de l’acide urique (c’est bon pour les articulations !)

À tous ceux qui ne veulent pas « fleurir » à l’arrivée du printemps

En soulageant le foie dans son fonctionnement, cette cure redonnera un superbe éclat aux peaux un peu ternes et évitera que printemps ne rime avec bourgeonnement cutané !
En effet, la sève exerce une action très efficace contre les maladies de peau qui traduisent souvent les dysfonctionnements des systèmes excréteurs de l’organisme.  Elle améliore donc les troubles de la peau (eczéma, dartres, couperose, ….),
D’ailleurs, la sève de bouleau peut également être appliquée en externe pour soulager les petites brûlures, diverses maladies dermatologiques bénignes ou encore pour stimuler la pousse des cheveux.

Préparer ses intestins

Comme tout aliment ou boisson que l’on ingère, la sève va être assimilée dans l’intestin. Il est donc essentiel de garantir un tube digestif en bon état pour optimiser le passage des substances nutritives dans notre corps. Pour cela, on privilégie dès à présent une alimentation majoritairement crue à base de fruits et légumes frais et bio. Si on sait que nos intestins sont fragiles ou qu’on a la sensation que les crudités sont difficiles à digérer (douleurs, spasmes, ballonnements…), on se met aux jus de légumes crus. Ceux-ci ne contiennent pas les fibres qui peuvent être irritantes. On les fait soi-même avec un extracteur de jus ou une centrifugeuse ou bien on les achète en bouteille, si possible lacto-fermentés.

En parallèle, on peut mener également une petite cure de probiotiques. En effet, si on a eu recours aux antibiotiques cet hiver, si on se sent souvent ballonné ou constipé, ou encore si on a tendance à consommer beaucoup de viande, il est très probable que l’équilibre dans notre intestin entre les bactéries bénéfiques et les autres soit compromis. Les probiotiques sont en vente libre dans les boutiques bio ou les pharmacies : il est nécessaire que le produit contienne entre 5 et 10 milliards de bactéries, dont plusieurs espèces différentes de bifidobactéries et lactobacilles.

Comment elle se récolte ?

Conseils d’utilisation 

Il est conseillé des cures printanières de 3 litres de sève fraîche sur une période de 3 semaines (21 jours).
La récolte débute fin février et le tirage ne s’étale que sur environ 5 semaines. Pour être sûr(e) de voir sa demande satisfaite, il est donc conseillé de réserver à l’avance auprès d’un fournisseur de sève fraîche.

Une sève fraîche, bio, 100 % pure

3 à 5 litres sont nécessaires pour une cure. Choisir un produit de qualité permet de garantir la présence et la conservation des vitamines, minéraux et antioxydants, donc d’assurer l’efficacité de la cure.
On s’orientera vers une sève fraîche, bio, 100% pure, sans modification du produit, c’est-à-dire sans pasteurisation, sans nano-filtration, sans conservateurs, sans alcool, sans flash pasteurisation. Sitôt achetée, la sève doit être entreposée au réfrigérateur durant le temps de la cure.

Si on souhaite commencer doucement cette année, on achète 3 litres pour 21 jours de cure, sinon on préfère 5 litres.
Côté prix : on trouve des cures de sève entre 50 € et 80 € pour 5 l.

En magasin bio ou sur internet

Il est possible de se la procurer en boutique bio (la marque Santarome, par exemple). Mais récoltée début mars, au moment de la montée de sève, il est intéressant de la consommer au plus près de la date de récolte, d’où l’intérêt de passer commande directement à un vendeur récoltant : par exemple Vegetal Water ou Fée Nature.

Ça se passe comment ?

Deux options, en fonction de vos préférences (si cure de 5 l) :
– on agite la bouteille et on boit chaque matin à jeun, pendant 21 jours, un grand verre d’environ 20 cl pur,
– ou alors on commence par boire 15 cl à jeun le matin puis le reste 1h avant le déjeuner.

On pense aussi à accompagner cette période de nettoyage et de revitalisation par des nuits de sommeil suffisantes, une alimentation saine, de l’exercice physique, des pensées positives…

——————

A vous de voir! 

Cet article est purement informatif. Renseignez-vous! Prenez vos précautions! Parlez-en à votre médecin de famille! 

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

3 commentaires

  1. Voilà quelques années que je récolte la sève.
    J’apprécie, ça me fait du bien,
    c’est bon pour dissoudre mes calculs rénaux etc….
    1/2 à 1 l /jour.

  2. Nordnas Amè

    Pour ma part, quand j’ai une crise de boulot, je m’assois et j’attends que ça passe avec mon pote Paul. C’est très tendaaaance en ce moment et ç amarche bien surtout que mon pote Paul à plein d’amis. Sacré Paul LEMPLOI, va ! Il n’a de richesse que la misère des autres.

    • Vous surfez sur des vagues de mots de manière aléatoire…. Tant mieux! Surtout, si à chaque changement ou tournant, le bonheur vous y touche de son aile! Cordialement, Ema

Une idée? Un commentaire positif? Constructif?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *