Se protéger – Débrouille : Je suis ravie de poser dans les pages de L’Humano un lien direct vers un forum d’aide qui, de par ses sujets diversifiés, pourrait vous être utile! (Voir ma Sidebar)

Par exemple, voici un sujet ouvert sur le chien de garde que j’ai trouvé fort intéressant :

Protéger ses bien et soi-même par ZAPATA

chevalierEn pensant sécurité des biens et des personnes, on pense tout de suite à des détecteurs, des alarmes, des caméras, des sirènes… C’est logique, mais toutes ces installations sont plus ou moins coûteuses, fragiles, d’une durée limitée, dépendantes d’une alimentation électrique, neutralisables…

Mais, il existe une autre solution, avec ses avantages et ses inconvénients, à vous d’en juger.

Cela s’appelle un chien !

Il fonctionne environ une dizaine d’année, il est facile à alimenter, il est auto-mobile (il se déplace tout seul), il est opérationnel par presque tous les temps, il peut s’auto-réparer (jusqu’à un certain point), il est facilement programmable (il se dresse), il est insensible aux perturbations électromagnétiques, il est auto-reproductible (on peut en obtenir gratuitement des copies…), etc.

Comme c’est un être vivant, il est facile d’avoir un contact personnel, avec lui, au-delà de son rôle de système de surveillance et de sécurité.

En survie, le chien idéal sera petit, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, en envisageant plutôt d’être accompagné par un énorme dogue, ou un chien de combat.

Pourquoi ce choix ?

D’abord, plus le chien est petit et plus il est facile de le nourrir. Ensuite, s’il faut quand même le transporter temporairement, mieux vaut qu’il pèse le moins possible.

De plus, un petit chien sait qu’il est petit, et quand il détecte ce qu’il considère être une menace, il ne va pas jouer au héros, et tenter de « traiter » lui-même la menace, mais il va plutôt donner l’alerte.

Par contre, de gros chiens peuvent choisir de ne pas tellement donner l’alerte, mais plutôt d’attaquer la menace, ce qui peut se révéler fatal pour eux, et pour vous aussi, par contre coup…

Bien entendu, un petit chien, si vous êtes directement menacé, ne pourra pas faire grand chose pour vous aider, il n’est qu’un moyen de surveillance et d’alarme, pas plus…

Efficace? 

Si vous voulez qu’il soit vraiment efficace, il faudra lui apprendre à donner l’alerte de façon discrète, c’est à dire en grondant assez fort, ou en s’agitant suffisamment pour vous prévenir, même si vous êtes endormi. Mais surtout pas en aboyant comme un fou. Ensuite, et sur ordre, il devra garder le silence le plus complet et l’immobilité la plus totale.

Ainsi, vous savez qu’une menace a été détectée comme proche, sans que cette menace ne sache elle-même qu’elle a été détectée, ce qui peut être très utile et important, suivant les circonstances… Par exemple, votre position exacte n’est pas divulguée, si vous êtes en pleine nature.

La distance où un chien doué d’une bonne oreille peut entendre quelqu’un progressant à travers la végétation est sans commune mesure avec votre propre capacité. Et cette distance peut se compter en centaines de mètres.

Par les mouvements de tête et des oreilles, vous pourrez suivre la progression et la direction d’approche de ce qui a alerté votre chien, en toute discrétion.

Même si la menace ne bouge pas, et que c’est vous qui vous déplacez, la détection pourra aussi se faire par les odeurs qu’elle dégage, également à une assez grande distance, si le vent souffle dans la bonne direction.

En fait, il existe deux sortes de chiens dits « de nez » : ceux qui suivent les « pistes aériennes » des odeurs, et ceux qui suivent les « pistes au sol » des odeurs. Dans le premier cas, les odeurs sont transportées par le vent et les autres mouvements de l’air. Dans le second cas, les odeurs sont présentes à la surface du sol, de la végétation, des objets. Il existe des chiens qui sont plus efficaces dans un cas ou dans l’autre. Les premiers suivent les pistes olfactives la tête haute, les seconds le font avec la truffe au ras du terrain.

Je précise aussi, que le chien est parfaitement apte à détecter les menaces mécaniques (aériennes, terrestres, maritimes), en plus des menaces biologiques, après entraînement.

Par contre, il fera un mauvais chien de chasse, puisque, justement, apprendre à ne pas réagir aux animaux sera une partie importante de son dressage.

———————

Pour que le chien soit un bon système de détection et d’alarme, il doit être constamment au plus près de vous. Pour des raisons de « proximité affective », mais aussi pour des nécessités techniques.

Si vous êtes en véhicule, il sera dans le véhicule ; si vous êtes dans une maison, il sera également dans la maison ; en déplacement, il partagera votre chambre d’hôtel et votre compartiment de wagon-lit (si cela est possible réglementairement).

Sinon, resté à l’extérieur, il court le risque d’être neutralisé avant d’agir, ou que vous ayez entendu son agitation, puisqu’il n’est pas protégé par le local (véhicule, maison) qu’il garde.

Tandis que, s’il est placé à l’intérieur, il faut arriver à pénétrer dans le local qu’il garde, pour le neutraliser, ce qui lui laisse amplement le temps de détecter et d’alerter…

Pour renforcer encore plus sa sécurité, il peut aussi être dressé à ne prendre de la nourriture que de votre main. Ce type d’entraînement est possible…

———————

L’intelligence de l’animal, son aptitude au dressage, seront les critères de choix à respecter en priorité. Dans ces domaines, la race et le pédigree ne sont guère des indicateurs valables, et tant mieux…

En matière de taille de l’animal, et en cas d’usage intensif en extérieur, il ne faudra pas, non plus, descendre trop bas, afin que sa constitution lui permettre de tenir autant que vous, sur la durée et la longueur des déplacement journaliers.

En utilisation n’impliquant pas de grands déplacements sur ses pattes, cette contrainte n’existe pas.

Un collier de protection et de défense sera un accessoire indispensable. Plus, un éventuel manteau, pour les temps les plus humides et les plus froids. Dans la neige, sur de longues périodes, les bottillons sont conseillés.

Le passage annuel chez le vétérinaire sera systématique, tout comme la mise à jour de toutes les vaccinations nécessaires (et non pas uniquement pour celles qui sont obligatoires).

Un très bon chien ne se remplace pas facilement, ni rapidement, donc on s’en occupe très bien…

A vrai dire, un chien ne se remplace jamais complètement, car il n’existe pas deux chiens strictement identiques, il n’en a jamais existé, il n’en existera pas, tout comme pour nous, les humains…

Salut.

Zapata
Membre Premium
Masculin Nombre de messages : 501
Date d’inscription : 06/01/2008
Voir le profil de l'utilisateur
 —————
J’ajoute : un chien, c’est de la chaleur contre votre corps, c’est de l’amour pour soulager les bleus au cœur… C’est aussi un petit être dont on prend soin! Un bel échange, en somme.
Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

5 commentaires

  1. Je voudrais quand même signaler que les chiens sont comme les humains, il y en a qui ne supportent pas la vaccination et peuvent même en mourir, c’est arrivé à un de mes chien et ce n’est pas drôle du tout

  2. Bonjour Ema.
    Vos remarques sont très justes. Une précision sur la taille du chien, toutefois. J’ai reçu un Malinois en cadeau d’anniversaire (consenti) il y a trois ans et, pour avoir fréquenté un club d’éducation canine durant près d’un an, je vous garantis qu’il y a de petits chiens très agressifs et de grands chiens très craintifs. En l’occurrence, comme vous le précisez, ce sont des individualités à part entière.
    Pour vous alerter, pas de problème. Quant à vous défendre, face à plusieurs personnes armées, c’est au moins une dizaine de chiens qu’il vous faudrait. Genre un équipage de chiens de traîneau :).
    Ne vaudrait-il pas mieux envisager la survie via la collaboration entre humains ? En instaurant des tours de guet, en partageant les savoirs, les compétences et éventuellement, la force de combat ? C’est comme cela que l’humanité a survécu et progessé durant quelques milliers d’années. Donc, ça devrait fonctionner…
    Pas contre vous, mais avec vous.

    • Bonjour Em2alien,

      Ah si! Bien sûr que si ! Je suis totalement d’accord! Se regrouper, s’unir pour affronter, c’est ce qu’il faudrait! D’ailleurs, j’avais lu le récit d’un Serbe, je crois, je ne suis plus sûre… qui disait que tous les bras de sa famille avaient été importants durant le conflit en ex-Yougoslavie. Seul, on ne survit pas.

      Dans les idées de Zapata, j’aimais beaucoup celle de recueillir/adopter un chien plutôt que d’acheter une alarme.

  3. Je n’ai pas pu résister pour montrer qu’un tout gros chien…..
    https://www.youtube.com/watch?v=SNbP0Zk_hRc
    (je ne peux pas faire de lien direct… faut un copier-coller!

Une idée? Un commentaire positif? Constructif?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *