Vous avez un abcès dans la bouche? Solution à deux sous!

San­té — Abcès : Si vous n’avez pas trop de sous, que vous souf­frez d’un abcès den­taire ou que vous avez sim­ple­ment mal aux dents ET que vous devez atten­dre deux ou trois jours avant d’aller chez votre den­tiste … voici une solu­tion :

  1. Allez dans votre hyper­marché
  2. Ray­on épices
  3. Cherchez un fla­con de poudre de clous de girofle moulus
  4. Faites chauf­fer de l’eau
  5. Prenez un fil­tre à café et mettez‑y une cuil­lère à café arasée de poudre de clous de girofleGirofleMoulu_Eurojars3D
  6. Placez le fil­tre dans une tasse, par exem­ple
  7. Versez l’équiv­a­lent d’un verre à goutte d’eau bouil­lante dessus (pour obtenir un quart de tasse de liq­uide)
  8. Ensuite retirez le fil­tre et jetez-le!
  9. Lais­sez refroidir jusqu’à ce que le liq­uide soit tiède
  10. Sans avaler, faites votre bain de bouche … (Ça ne pique pas! Ni ne réveille le mal)
  11. Lais­sez sur la dent et comptez jusqu’à 100 :)
  12. Crachez
  13. Rincez abon­dam­ment. (Si vous avalez un peu de pro­duit, ce n’est pas grave du tout! Il s’ag­it d’une épice ali­men­taire… donc)
  14. Prenez un anti-douleur (si pos­si­ble de l’ibuprofène)

Résul­tat : la douleur va s’at­ténuer puis dis­paraître et l’abcès ne va pas dis­paraître mais se réduire sen­si­ble­ment. Avec un peu de chance, vous ne pren­drez qu’un anti-douleur par jour et vous pour­rez manger…

Je viens de le faire, ça fonc­tionne très bien. La solu­tion m’a per­mise de ne pas avoir mal avant mon RDV. Désor­mais je suis sous antibi­o­tiques.

Courage!

Atten­tion : si vous utilisez de l’huile essen­tielle de clous de girofle, la con­cen­tra­tion est trop forte. Du coup, sur plusieurs jours une sur­dose est pos­si­ble et dès lors tox­ique. Donc mieux vaut utilis­er de sim­ples épices et respecter la dose. Rien ne rem­place le con­seil et les pro­duits four­nis par votre den­tiste.

—————–

Responsabilités

Les infor­ma­tions con­tenues dans ce blog sont mis­es à dis­po­si­tion à titre d’information générale seule­ment.

Alors que nous nous efforçons de relay­er une infor­ma­tion rigoureuse­ment reprise d’autres sites, nous ne faisons aucune déc­la­ra­tion ni garantie d’aucune sorte, expresse ou implicite quant à l’exhaustivité, l’exactitude, la fia­bil­ité, l’adéquation ou la disponi­bil­ité à l’égard du blog ou de l’information, des pro­duits , ser­vices ou élé­ments graphiques asso­ciés au con­tenu du blog pour n’importe quel but.

En gros : Le lecteur qui s’appuie sur de telles infor­ma­tions le fait stricte­ment à ses pro­pres risques.

En aucun cas, nous ne pou­vons être tenus pour respon­s­ables d’une perte ou d’un dom­mage indi­rects ou con­sé­cu­tifs à la suite de la lec­ture d’un arti­cle.

Via le blog, il y existe des liens vers d’autres sites qui ne sont pas sous le con­trôle de « http://humanosphere.info/ ». En effet, nous n’avons aucun con­trôle sur la nature, le con­tenu et la disponi­bil­ité des sites ni du con­tenu et des pho­togra­phies. L’inclusion de ces liens ou/et de ces pho­togra­phies n’implique pas néces­saire­ment une recom­man­da­tion ou une appro­ba­tion des points de vue exprimés en leur sein

Respon­s­abil­ité des liens — Notre offre con­tient des liens vers des pages inter­net externes appar­tenant à d’autres per­son­nes. Nous n’avons aucune influ­ence sur leur con­tenu. C’est la rai­son pour laque­lle nous ne pou­vons pas en pren­dre la respon­s­abil­ité. Le con­tenu de ces pages auquel on peut accéder à tra­vers les liens, sont sous la seule respon­s­abil­ité du four­nisseur ou de l’administrateur de ces sites. C’est au moment où nous créons des liens vers d’autres pages que ceux-ci sont con­trôlés pour une éventuelle infrac­tion à la loi. Aucun con­tenu illé­gal n’était dis­cern­able au moment de la créa­tion du lien. Un con­trôle per­ma­nent du con­tenu des pages acces­si­bles à tra­vers les liens est désor­mais impos­si­ble sans avoir des indices con­crets d’une infrac­tion à la loi. Lorsque des vio­la­tions de droits sont con­nues, alors les liens con­cernés sont immé­di­ate­ment retirés.

Les pho­togra­phies que nous util­isons sont fournies — en règle générale — pour illus­tr­er un arti­cle.

  • oui j’ai plus sim­ple et réal­isé deux fois avec suc­cès : frot­té au beaume chi­nois bio le long de la gen­cive ou se trou­ve l’ab­scès. Celui-ci a dis­paru après deux ou trois massage.…et par rap­port aux antibios n’est jamais réap­paru.

    seemeto40 2 septembre 2016 0h21 Répondre
  • avec un peu d’argile verte de mot­mo­ril­lon ça fonc­tionne aus­si,
    dilué, en poudre ou en pâte,
    à répéter régulière­ment, en plus il n’y aura plus de gin­givite…

    audrey 5 avril 2016 11h55 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *