Des cordes et du bois pour de magnifiques pergolas naturelles? Oui, oui…

une pergolaDébrouille — Terre : Les anciens con­nais­saient beau­coup de tech­niques per­me­t­tant de nouer des branch­es ou des troncs d’ar­bre ensem­ble.

Et alors? Eh bien, si je vous en par­le, c’est parce que si vous con­nais­sez l’art de faire des nœuds, vous pou­vez con­stru­ire de mag­nifiques per­go­las en récupérant du bois.…

Et puis, ce n’est pas tout, car de la per­go­la, on peut pass­er à la palis­sade et de la palis­sade à des œuvres archi­tec­turales plus com­plex­es.

Soit. Même si ces tech­niques ne sont plus enseignées aujour­d’hui, il existe de nom­breux doc­u­ments et de nom­breux sites pour nous rap­pel­er ô com­bi­en nos aînés étaient ingénieux!

Cette sci­ence est livrée dans la doc­u­men­ta­tion de cet arti­cle, et nous vous recom­man­dons d’en pren­dre con­nais­sance :)

 

noeud

noeud1

noeud2

Pourquoi? 

Parce qu’il faut s’y con­naître en bois, en cordes et en nœuds… avant de con­stru­ire des choses qui pour­raient vous tomber sur la tête :)

DOCUMENTATION

  • Pour faire des nœuds, voici un for­mi­da­ble PDF PDF PDF
  • J’ai trou­vé un autre PDF intéres­sant »> CLic Clic Clic (Con­seil : songez à imprimer ces doc­u­ments qui peu à peu dis­parais­sent :) )
  • J’ai trou­vé une vidéo à par­tir de laque­lle vous en trou­verez facile­ment d’autres (dans la liste sur le côté dans Youtube)
  • J’ai trou­vé une série de livres très intéres­sants sur les procédés de l’A­gri­cul­ture Rurale de nos grands-par­ents»> Clic Clic Clic
  • The Veg­e­tal gar­den­er… pour les dessins des nœuds et quelques expli­ca­tions en anglais.

  • Coucou,

    D’abord, ce n’est pas de moi, un Ami me l’a con­fié quelques mois avant sa mort c’é­tait il y a une dizaines d’an­nées. D’où tu es si tu écoutes: Mer­ci Mar­cel

    Savez vous pourquoi dans les vielles demeures les char­p­entes sont noire, non attaqué par la ver­mine (elles sont impu­tresci­bles), résiste mieux au feux, au temps et qu’il vous est impos­si­ble d’y plan­té un clou?
    Les anciens traitaient leur bois de char­p­ente en les plaçant dans du purin, fumi­er si je me rap­pelle bien les écoule­ments et acides con­tenu dans le jus pénètre le bois jusqu’au cœur jusqu’à rem­placé la sève.
    Mais! Parce qu’il y a un mais: Ci-dessus je vous ai dit qu’après traite­ment, le bois deve­nait dur comme fer et qu’il était donc impos­si­ble d’y faire un trou ou d’y planter un clou.
    En fait ils util­i­saient la même méth­ode con­struc­tive que les com­pagnons:
    Pré­par­er les pièces à l’a­vance, per­cé les trous d’assem­blage, mon­té la char­p­ente au sol pour véri­fi­ca­tion. Une fois les véri­fi­ca­tions faites redé­mon­ter cette dernière, puis placée-la en traite­ment sous le fumi­er ou purin. Faites des essais, je n’est plus les détails mais cela varie en fonc­tion des essences, du vol­ume et de la forme des pièce de bois. Générale­ment cela dure entre 2semaines et 1 mois voir plus (j’avoue j’ai un gros trou).

    Voilà votre Char­p­ente est prête et surtout traitée A VIE, nous avons tous au moins vu une fois ces bois dans des vielles demeures, églis­es… de plus de 400 ans.

    Vive le chim­ique au naturel, je vous souhaite douce, belle, pro­duc­tive vie avec vos jardins.

    Bonne soirée
    PS:
    Mag­nifique per­go­las, un plaisir pour les yeux, félic­i­ta­tion pour ce tra­vail “fait avec amour“merci d’y avoir mis votre âme..

    Tof 30 juin 2016 20h18 Répondre
    • Bon­jour Tof, mer­ci pour cette info sur le purin! Je n’avais jamais enten­du par­lé de cette tech­nique. Je vais me ren­seign­er. Je con­nais­sais la tech­nique qui con­siste à pass­er chaque planche au chalumeau. Mer­ci en tous les cas, c’est fan­tas­tique d’ap­pren­dre des choses comme ça! Ami­tiés!

      Ema Sandron 1 juillet 2016 8h28 Répondre
  • super, Ema, Mer­ci

    chantal 30 juin 2016 16h34 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *