L’eau d’un lac de 1500 hectares a disparu en une seule nuit au Chili!

un lac

Mys­tère — Eau : Les médias offi­ciels ont été peu nom­breux à relay­er que l’eau du lac Riesco au Chili a dis­paru. Dis­parue en, paraît-il, une seule nuit via un trou dans son lit. 

lac-riesco

Mieux que mes pau­vres mots, voici deux vidéos qui en dis­ent long… sur la perte.

A savoir : le lac Riesco cou­vre 1479 hectares.

Avant

Après

Le con­ti­nent vit pour l’in­stant de bien mys­térieuses dis­pari­tions d’eau.

Par­al­lèle­ment, j’ai lu aus­si que trois riv­ières mex­i­caines avait été asséchées en quelques heures… Cela s’est passé en avril 2016. L’eau a été comme aspirée par des trous creusés dans son lit (je pense que le mot exact de ces trous est bétoire ou doline) … un peu comme à Risle (Nor­mandie — 2012), vous vous sou­venez?

bétoire dans le risle

Le Brésil vit un drame égale­ment puisque la riv­ière du “Vieux Frank” … une des plus longues riv­ières du pays s’assèche dan­gereuse­ment depuis 2014.

Même si la riv­ière coule tou­jours grâce à ses nom­breux afflu­ents, l’assèche­ment de sa source est con­sid­éré comme un symp­tôme de la sévère crise de l’eau qui affecte actuelle­ment le sud-est du Brésil. Pour le soci­o­logue Rober­to Malvezzi, il s’ag­it d’un deuil d’am­pleur his­torique, pour la riv­ière São Fran­cis­co et les gens qui vivent en amont : (Source)

Sans alarmer out­re-mesure, le phénomène ne doit pour­tant pas être tu, si?

  • Chère Ema:

    Le lac Ries­go n’a pas dis­paru. Pas du tout!

    Les gou­verne­ment et les médias chiliens n“ont pas été très bavards sur ce thème sim­ple­ment parce que ce qui arrive avec ce lac n’est ni mys­térieux ni étrange.
    À la fin du com­men­taire je mets des liens à des médias régionaux chiliens qui par­lent du “phénomène”. Comme les textes sont en espag­nol, je donne ici les infor­ma­tions essen­tielles:

    1. Fonc­tion­naires ont con­staté que le lac a dimin­ue de vol­ume. Ils ont cal­culé que le lac a per­du 3% de sa masse d’eau. Le vol­ume total du lac est de 1,1 km³. La pro­fondeur max­i­male du lac es de 130 mètres, la pro­fondeur moyenne de 72 m.
    2. Le pho­tos et vidéos pub­liés par des alarmistes mon­trent SEULEMENT un secteur du lac ou nor­male­ment l’eau est peu pro­fonde, une exten­sion d’approximativement 0,15 km². La baisse du niveau a lais­sé au décou­vert le fond du lac dans ce secteur.
    3. La expli­ca­tion de la baisse du niveau de l’eau: EL NIÑO, l’en­fant ter­ri­ble de la météorolo­gie plané­taire. Dans la région ou se trou­ve le lac Riesco, les pré­cip­i­ta­tions ont été à cette date le 34% des pré­cip­i­ta­tions nor­males. Selon les reg­istres de la Direc­ción Gen­er­al de Aguas, dans la région la moyenne annuel est de 2750 mm. Le cumul des pré­cip­i­ta­tions de Jan­vi­er a Mai devrait être de 1130 mm. Cette année, la région a reçu pen­dant cette péri­ode seule­ment 390,7 mm.

    http://www.eldivisadero.cl/noticia-38367
    http://www.guioteca.com/patagonia/que-paso-con-la-desaparicion-del-lago-riesco-esta-es-la-explicacion-del-misterioso-hecho/

    Camilo Fuentes 8 juin 2016 4h11 Répondre
    • Énorme mer­ci pour ce retour, mon­sieur Fuentes. Con­traire­ment à bien d’autres, je suis vrai­ment très inquiète pour l’Amérique du Sud qui subit de plein fou­et de nom­breux prob­lèmes.
      Mes lecteurs lisent les com­men­taires, ils seront donc mis au courant du fait que le prob­lème soit plus restreint. Une pen­sée vers votre peu­ple! Cor­diale­ment, Ema

      Ema Sandron 8 juin 2016 14h00 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *