Terre – Cultiver : Ce dimanche, nous avons été voir des papillons et durant le trajet, je n’ai pas pu m’empêcher de regarder les champs. Il fait tellement humide!

Et là, tout à coup, j’ai vu ceci :

buttes

hoop-houseComme vous le voyez sur l’image…. Des buttes ont été construites. Elles sont recouvertes d’un film noir et du coup, l’eau de pluie ruisselle de la butte pour former des petits lacs entre les rangées.

De là, j’ai réfléchi que si on construisait des tunnels adaptés à la butte, que l’on recouvrait ces dernières d’un plastique transparent aéré… cela constituerait une protection pour les jeunes pousses. Le système de vases communicants permettraient aux racines de rester plus au sec, non?

Bon. Je ne suis pas agricultrice et je ne connais que ce système pour protéger les turions des asperges, et peut-être que ça existe déjà. Je ne sais pas.

Soit et en gros : Mon idée, c’est d’adapter ces buttes pour protéger les plantes DE VOTRE JARDIN d’une terre détrempée et cela sans faire dans le hors-sol (car moins d’éléments nutritifs)…

avec Vous et pas Contre vous,

Ema


Documentation

  • Un commentaire offre une solution : construire des buttes en BRF
  • Monsieur Jean-Philippe Vialelle m’a parlé d’une méthode très ancienne qui consistait à tresser des morceaux de bois afin de retenir la terre en buttes…. Super idée qui permet de se passer du plastique. J’ai trouvé deux liens intéressants sur le sujets :
  • Vers une gestion intégrée de l’eau – très intéressant avec des schémas comme celui-ci :

lit

 

Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

3 commentaires

  1. Bonjour Ema,
    Les « lac » dans les allées sont le témoignage d’une terre tassée qui n’absorbe plus. Normal on la piétine dans les allées ! Ou pas. En imaginant un système où la surface entière du sol est recouverte par une épaisse litière carbonée (du bois déchiqueté, du BRF & autres), pas de plastique nul part qui collecte ou fait ruisseler l’eau. Ce système de litière carbonée protège le sol et la vie du sol de sorte que l’eau ne s’accumule plus en surface ni s’écoule sur la surface mais s’infiltre et les fortes pluies remplissent le sol, les nappes phréatiques & pas les torrents.
    La différence d’absorption d’eau entre un sol d’aujourd’hui & un sol vivant est d’au moins 10 en faveur du sol vivant.

    • Ah d’accord! Merci pour ces renseignements précieux. J’adore l’idée du BRF pour faire les buttes (dont j’ai d’ailleurs parlé sur le site). Mais lorsque la terre n’est pas tassée et que les nappes sont pleines, que faire pour conserver les bienfaits d’une mise en terre (ce que je veux dire, c’est sans faire dans hors sol, car dans ce cas, le problème n’existe plus)? Bref, Les Gens sont ingénieux! Merci Véronique pour votre investissement sur ce site. Merci pour nous! Fort!

    • Et j’ai oublié de vous saluer… tout moi ça! Bonjour Véronique!

Une idée? Un commentaire positif? Constructif?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *