ice-1465689_640Alimentation – Pour l’enseignement  : Depuis quelques mois, nous mangeons des glaces à l’eau.

Et alors? Eh bien, la glace n’a jamais été mon dessert préféré et pourtant, nous ne pouvons pas nous en passer…

En lisant tous les textes sur le paquet, j’ai vu qu’il y avait de la farine de graines de Guar et des possibles traces de fruits à coque….

N’en comprenant pas la raison, j’ai fouillé un peu le net.

Qu’est-ce que c’est ? 

La gomme de Guar est fréquemment utilisée, en particulier dans l’industrie alimentaire, cosmétique et pharmaceutique, comme épaississant, liant, émulsifiant et stabilisant. Elle est ajoutée à divers aliments tels que les céréales pour petit déjeuner, les produits laitiers, les sauces, les légumes préparés et les plats cuisinés.

Utilisations rapportées dans l’industrie du tabac

La partie tabac de la plupart des cigarettes (c’est-à-dire l’intérieur brun haché) est un mélange de feuilles de tabac et d’un produit semblable au papier dénommé « tabac reconstitué ». Le tabac reconstitué est élaboré à partir de tiges de tabac écrasées et d’autres parties de la feuille de tabac qui auraient autrement été rejetées. Les cigarettiers ajouteraient de la gomme de Guar (et ses dérivés) afin de permettre la liaison de ce tabac reconstitué dans les cigarettes. Les cigarettiers utilisent également la gomme de Guar pour préparer le papier à cigarette qui enroule le tabac.

La quantité de gomme de Guar ajoutée pour lier le tabac peut représenter entre 0,6 et 1,8 % du poids total de tabac utilisé dans une cigarette.

Effets nocifs pour la santé

La gomme de Guar est généralement considérée comme étant un ingrédient pouvant être utilisé en toute sécurité dans l’alimentation et les cosmétiques. Toutefois, cela ne suppose pas qu’elle soit sans danger lorsqu’elle est inhalée avec de la fumée de cigarette. Lorsqu’une cigarette est consumée, la gomme de Guar qu’elle renferme produit plusieurs composés toxiques qui sont soit avérés comme étant cancérigènes pour l’homme (p.ex. le formaldéhyde, le benzo(a)pyrène et le benzène), ou qui sont considérés comme étant potentiellement cancérigènes (p.ex. l’acétaldéhyde et le styrène), tels que définis par le Centre international de recherche sur le cancer.

Par ailleurs, l’utilisation de la gomme de Guar peut être indirectement nocive en raison de la formation de composés dénommés aldéhydes (p.ex. acétaldéhyde), qui peuvent augmenter la dépendance à la cigarette en renforçant le potentiel addictif de la nicotine. Les aldéhydes sont particulièrement réactifs et produisent d’autres composés tels que l’harmane, qui peut également renforcer la dépendance en raison de son effet antidépresseur sur le cerveau.

Certains des composants formés lors de la combustion de la gomme de Guar ont un goût particulier. Ainsi, le diacétyle est l’une des substances produites et a un goût de caramel, ce qui peut rendre une cigarette plus attrayante en raison du meilleur goût de la fumée. Du 2-furfural est également formé. Cette substance possède une odeur et un goût décrits comme étant sucrés, boisés, de pain et évoquant le caramel. Dès lors, ces composés peuvent contribuer à rendre une cigarette plus attrayante, en conférant à la fumée de cigarette un goût agréable. Au final, cela peut augmenter la consommation de cigarettes et entraîner davantage d’effets nocifs en raison des substances toxiques contenues dans la fumée de cigarette.

Soit et alors? A vous de voir…
Je travaille progressivement à la réparation de TOUS les articles sans pouvoir assurer que demain, ils ne connaîtront pas d'autres avaries...
Sans relation mais parfois intéressant 🙂

Pas de commentaires autorisés.