S’alimenter – Savoir : Les étals vont crouler sous le poids des plus gros poissons pour le plus grand plaisir des gastronomes et des cordons bleus…. et comme les commerçants aiment beaucoup les gros chiffres aussi, je voudrais vous livrer ici quelques petits trucs qui vous permettront d’acheter du poisson vraiment frais.

Bien entendu, votre poissonnier sait ce qui est bon, ce qui est frais… mais on vit dans un drôle de monde.

Du coup, voici cinq règles simplex :

  • Votre poisson doit avoir les yeux clairs, vifs et brillants (attention aux yeux noirs ou opaques!)
  • L’aspect doit être légèrement humide, lisse, visqueux et brillant. Il doit être tout raide. (S’il est mou, c’est qu’il est mauvais)
  • L’odeur doit être agréable (difficile de se rendre compte dans les glaçons… mais bon, c’est tout de même un critère important)
  • Les branchies situées sous les ouïes du poisson doivent être rouges (un beau rouge clair humide ou rose humide)
  • La chair doit être ferme.

Pour le transport : un sac isotherme est bienvenu.

Une fois à la maison : videz et écaillez le poisson si ce n’est déjà fait et rincez-le (dedans et dehors) abondamment. Ensuite, épongez l’eau avec un papier essuie-tout (papier ménage).

Une fois asséché, on place le poisson dans le frigo à une température de 0 à 2°.

Combien de temps ? Pas plus qu’un seul jour… (c’est peu, je sais)

A savoir que plus le poisson est frais et plus il est goûteux!

fresh-931569_640


Un autre son de cloche 🙂

Une pensée pour les victimes de Londres 🙁

Une idée? Un commentaire positif? Constructif?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *