eau de pluie

Eau – Autonomie : Lorsque aucun point d’eau n’est disponible autour de chez soi, il faut alors penser à celle qui tombe du ciel : l’eau de pluie.

Et donc quand on pense à l’eau de pluie, on pense TOUT d’abord aux moyens de stockage.

Mise en pensée… & Mise en œuvre

Les moyens de stockage doivent correspondre à un besoin que vous pouvez chiffrer :

Par exemple :

  • chasse d’eau = 9m³ par pers/par an.
  • lave-linge = 3 m³ par pers/par an.
  • nettoyage divers = 1 m³ par pers/par an.
  • arrosage = à définir par rapport au nombre de vos plantes (j’ai 16 plantes d’intérieur, elles consomment 6 litres minimum par semaine).
  • Pour une consommation « confortable » en cas de crise : 9 litres par jour/par pers…
  • Il existe des simulateurs sur Internet pour prévoir votre consommation en fonction de la surface de votre toiture (à connaître donc avant de commencer).

Une fois les chiffres des besoins obtenus, il faut prévoir l’endroit où l’on va enterrer une cuve.

  1. Tenez compte de votre terrain (accidenté, arbres, canalisation gaz, eau, etc…, en pente, difficile d’accès).
  2. Si terrain difficile d’accès, prévoyez une cuve en polyéthylène (plastique) légère…. mais attention, elle ne résistera peut-être pas au poids de votre voiture si cette dernière est garée par-dessus.
  3. Si terrain facile d’accès, vous pouvez prévoir une cuve en béton (plus difficile, moins étanche facilement, mais modulable volumes importants).
  4. Moins il y a de modules, moins il y a de risques de fuite. (Prévoyez du monocoque).
  5. Prévoyez un peu plus grand. Si votre cuve dépasse un certain nombre de m², il vous faudra un permis de construire! (LA LOI ne peut être contournée sans risque)
  6. Calculez les surfaces et les pentes de vos toits…. (faites une recherche sur le mot « impluviums« )
  7. Prévoyez une petite base météo et/ou un baromètre (ça coûte pas mal cher si vous voulez un bon baromètre).
  8. Essayez de réfléchir au pire et à tout! Et si vous le pouvez, passez par un professionnel qui fera les fouilles de votre terrain et les calculs.
  9. Prévoyez un budget pour la préfiltration, pour la crépine d’aspiration, pour le clapet anti-retour, pour le siphon de trop-plein, pour l’anti-remous, pour le groupe de pompage, pour le robinet de soutirage verrouillable, pour la signalétique + la cuve (faites des recherches : Google est votre ami, il existe des PDFs).
  10. Le filtrage de l’eau est très important si vous comptez la boire…. Renseignez-vous sur : les filtres à sédiments, les filtres à cartouche, les filtres à charbon actif, la micro et l’ultra filtration, l’osmose inverse, la désinfection de l’eau, le principe de base de la filtration et la gestion de l’eau de pluie, l’évacuation des eaux pluviales, la collecte de l’eau, les pertes d’eau via différentes façons de récupérer l’eau (toits, canalisations, gouttières, puits d’infiltration, tranchées drainantes, etc…).

Attention

  • On ne creuse jamais le trou à l’avance. (S’il pleut le trou est bouché, il faut des pompes pour le vider – sans compter qu’il n’y a pas que Thalès pour tomber dans des trous béants) .
  • La formule à connaître pour savoir combien d’eau vous pouvez récupérer :  Volume (m3) = (Pluie (mm) x Surface (m2) x Consommation personnelle)/1 000 !
  • Volume de la cuve : (Volume récupérable ou Volume d’eau consommé) x (21/365).
  • Les cuves sont souvent posées sur un lit de sable d’au moins 10 cm d’épaisseur et nivelé (le tout doit être plan!)
  • Le remblayage est souvent fait à l’aide de sable grossier (par couche de 30 cm et soigneusement tassée).
  • Le fil de l’eau de la cuve doit se situer à 60-80cm par rapport à la surface du sol…
  • Les cuves doivent être posées au MINIMUM à 20 cm des réseaux (d’une canalisation d’eau ou de gaz).
  • La cuve ne peut pas être positionnée près d’une nappe phréatique naturelle…. (pollution possible)
  • La cuve doit être facilement accessible pour l’entretien. (Vidange et nettoyage de la cuve dans les 10 ans)

Voilà. Cet article n’est pas complet, mais il devrait déjà vous faire comprendre à quel point nous sommes des privilégiés. En effet, l’eau coule au robinet…. la chasse se tire… pas de souci.

avec Vous et pas Contre vous,

Ema


PDF 1PDF 2PDF 3PDF 4

Il y a moins d'enseignements dans ces articles que d'indications d'étude : le désir de ceux qui liront complétera vite et bien toutes leurs imperfections.

Si vous avez une autre idée? :)