Menu

Pour votre atelier, votre grange, votre… le toit en chaume pourrait vous plaire!

Débrouille – Toiture : Si tous les pays n’autorisent pas la pose d’un toit en chaume sur une étable ou un lieu de vie… il faut garder en tête qu’il est possible de construire une toiture avec de la paille séchée!

Le chaume est rarement utilisé aujourd’hui et pourtant ce matériau est hautement performant niveau énergétique.

Et alors? Et alors, si on peut récupérer la paille des graminées cultivées à la main … comme le seigle ou le froment; que l’on connaît la technique pour la faire sécher… alors ont pourrait avoir un toit pour peu d’argent!

En effet, le seigle semé en octobre était coupé en août de l’année suivante. La récolte et le battage étaient faits manuellement, car les machines auraient cassé la paille. Après le battage, la plus belle paille était peignée avec un râteau en bois à longues dents : la pincha.

Et puis? Et puis, on faisait des gerbes régulières qui étaient attachées par deux liens de paille aussi pour former un clue. (LIRE ICI)

Enfin, les gerbes étaient remisées dans la grange dans l’attente d’être employées.

Bon, si vous faites l’ouvrage à l’ancienne et par vous-même, il faudra faire des réparations régulièrement, mais il faut savoir que les couvertures peuvent durer de 15 à 40 ans! Et puis, la réduction de la facture pourrait vous plaire.


Documentation gratuite

  • PDF – couverture en chaume
  • PDF – le chaume
  • PDF – documentation technique
  • PDF – la pose du chaume

Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres…Vous pouvez aussi vous procurer des livres payants, je vous conseille les éditions Eyrolles sans en faire la pub (pas de lien)

Il y a moins d'enseignements dans ces articles que d'indications d'étude ou de recherche : le désir d'aller plus loin, de mieux comprendre et de mieux se renseigner... de ceux qui liront complétera - vite et bien - toutes leurs imperfections.

Categories:   Débrouille, Se protéger

Comments

  • Posted: 7 février 2017 18:31

    isabelle

    Avec des céréales anciennes à la tige longue - eh oui les céréales poussaient jusqu'à 1m20. Rien de possible avec les céréales modernes. Ensuite il faut compter une quantité énorme, les oiseaux qui viennent tirer les tiges pour faire leur nid, quand ils ne nichent pas directement dedans, comme les guêpes et les frelons. Et puis il y a les poules qui montent pour manger les insectes, les chats et les fouines pour dénicher les oiseaux et les souris - j'ai oublié les souris. Tout ce beau monde fait pas mal de trous. la pente, il faut une pente de 50 degrés minimum, sinon l'eau stagne et le chaume pourri. Donc pas de lucarnes sur le toit. les belles chaumières que l'on voit ici et là ? du roseau, de Pologne ou d'Espagne, plus solide que le chaume, les gerbes nouées avec du fil de fer - quelques dizaines de kilos, et fixées avec des tiges d'inox, le tout traité contre les mousses et les insectes chaque année. Pour une cabane de jardin, un abri de piscine, on peut aussi faire un toit en gerbes de genets.
    • Posted: 7 février 2017 18:40

      Ema Sandron

      Bonsoir Isabelle, Eh oui, vous avez raison et votre avis est très important. Je pense qu'en effet, il y a de grosses lacunes, mais parfois, quand il n'y a pas de toit du tout... c'est pire. Les différentes informations que vous apportez sont très très justes! Et il fallait le dire! Alors merci pour votre apport. C'est grâce à de tels joyaux que le collier finit par être complet. Merci

Si vous avez une autre idée? :)