Menu

En Grande-Bretagne les magasins rationnent les clients!

Je vous relaie ici deux articles concernant, pour la France, l’augmentation forte des prix de certains légumes cet hiver qui flambent littéralement. Mais au moins, encore peut-on manger dans notre pays.

En Angleterre, et ce n’est pas la faute du Brexit, les magasins rationnent carrément les clients et limitent les achats de légumes. Oui, vous avez bien lu.

Bientôt, les cartes de rationnement vont faire leur grand retour du côté de la perfide Albion.

Pourquoi ?

Vous avez là, sous les yeux, un exemple de la fragilité extrême de notre système productif et d’approvisionnement qui n’est pas du tout « élastique » comme on dit savamment en économie. En gros, c’est rigide !

Tellement rigide que les fournisseurs ont des contrats, avec des clients, et que quand on ne peut plus servir tout le monde, eh bien a minima les prix flambent, mais qu’en plus pour le Royaume-Uni se pose un double problème : d’abord, les flux logistiques sont plus complexes et ensuite, il y a des problèmes de monnaies différentes, ce qui fait que les fournisseurs européens préfèrent vendre dans leur zone monétaire, ce qui est logique et cela a toujours été le cas, même avant le Brexit.

Cela veut dire donc que ce que l’on pense être un approvisionnement garanti et évident est loin d’être aussi simple et aisé que ce que l’on croit, et n’oubliez pas cette maxime remarquable de bon sens :

« Vous savez ce qui sépare la civilisation du chaos ? C’est simple : 9 repas. »

Préparez-vous, et vous regarderez j’en suis sûr votre PEBC (plan épargne boîtes de conserve) très différemment !

Charles SANNAT


« Deux des principales chaînes de supermarchés britanniques ont commencé à rationner leurs laitues et brocolis pour faire face aux pénuries de légumes en provenance d’Espagne, ont-elles annoncé vendredi.
Tesco, N.1 britannique de la grande distribution, impose depuis cette semaine à ses clients de ne pas acheter plus de trois laitues iceberg par personne, a indiqué un porte-parole du groupe.

« Nous rencontrons des problèmes de stocks du fait du mauvais temps en Espagne », a expliqué ce porte-parole, précisant que la totalité des enseignes du groupe au Royaume-Uni est concernée.

Son concurrent Morrisons, 4e groupe de distribution britannique, a lui été plus radical, fixant la limite à deux laitues et trois brocolis par client, a indiqué un porte-parole. « Nous avons mis en place des quotas (…) pour nous assurer du bon approvisionnement de nos clients réguliers », a-t-il expliqué.

Lire la suite directement ici sur le site du Figaro !

« Consommateurs et revendeurs sont d’accord sur un point : l’augmentation très importante du prix des légumes qui ne sont pas de saison en France, n’est pas de bonne augure pour leur porte-monnaie. La raison : des conditions météo très défavorables en Espagne, principal pays exportateur de ces denrées en hiver.
« Là, l’aubergine, elle est à 9,95. Normalement c’est 5,95 », râle un commerçant parisien sur Europe 1. « Le brocoli c’est pareil, on a des brocolis à 7 ou 8 euros le kilo, alors que normalement, c’est 4 ou 5. On les paye deux ou trois fois le prix de gros normal. Il y a des clients qui ressortent du magasin, c’est sûr : ils voient les prix, c’est pas possible pour eux de payer ces prix-là, quoi ! »…

Lire la suite de cette dépêche AFP directement sur le site de Boursorama ici

Il y a moins d'enseignements dans ces articles que d'indications d'étude ou de recherche : le désir d'aller plus loin, de mieux comprendre et de mieux se renseigner... de ceux qui liront complétera - vite et bien - toutes leurs imperfections.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Categories:   pour la Sécurité

Comments

  • Posted: 15 février 2017 11:46

    fred

    bonjour je vous donne une idée sur le filtre a café du mois de novembre 2016. bonne journée.

Si vous avez une autre idée? :)