Comment faire des conserves comme nos aînés? Par ici….

S’alimenter – Conserver : Grâce à nos congélateurs et nos frigos, et en quelques 30 ans à peine, nous avons oublié que nos mères et nos grands-mères réalisaient toujours des conserves.

Ce n’est pas qu’elles adoraient travailler pour rien… Elles n’avaient pas le choix à l’époque.

conserves, bocaux

Une chose est sûre, lorsque le cellier, la cave ou l’armoire étaient pleins, elles étaient rassurées et souvent très fières de pouvoir montrer leur travail/leurs réserves. Comme elles étaient très fières aussi de posséder du beau linge :) (Je dérape, hein… ok… je continue)

Ce que j’aime ressentir lorsque je fais des bocaux… c’est ce sentiment, ce côté rassurant d’une étagère bien remplie. Bien sûr, je ne manque – comme la plupart d’entre-vous – de rien et les magasins sont là… mais, malgré tout, ce sentiment persiste en moi et c’est bien!

J’aimerais donc vous faire partager ce bonheur

………….d’autant qu’il permet de ne pas gaspiller, de conserver de la place dans le congélateur pour d’autres choses et aussi de faire face, durant un temps, à une crise.


Pour vous expliquer comment faire, j’ai capturé des images sur une vidéo bien réalisée (il y a une ou deux choses un peu dangereuses, mais elle est très bien (je vous la pose en dessous))

De tous les bocaux qui existent sur le marché, je vous conseille fortement d’acheter des bocaux de ce type…Ils sont increvables!

De vérifier avant l’achat que tout est en ordre (que la pince ferme bien et qu’il y a un joint orange dedans).

S’il n’y a pas de joint orange, alors il faudra en acheter (ouf, c’est vraiment pas cher (en 2020, ce n’est plus le cas, c ‘est très cher), mais il faudra bien vérifier le diamètre du joint, car il doit correspondre à celui de vos bocaux)

Comme les bocaux coûtent un pont, je vous propose de les récupérer ou de les acheter d’occase sur une plateforme connue pour vendre de l’occase (je ne fais pas de pub), par exemple…

Les fameux joints oranges ne sont valables qu’une seule fois. Vous pouvez les réutiliser si vous le désirez, mais ils ne sont plus de la même qualité que ceux de nos grands-mères… Et donc, c’est à vos risques et périls. (Selon moi, le coût des élastiques est tellement faible que ça ne vaut pas la peine de perdre ce qu’il y a dans vos bocaux).

Une fois le matériel acheté, il va vous falloir une grande casserole. Sinon, vous ne pourrez pas faire beaucoup de bocaux à la fois. Ma mère utilisait carrément une lessiveuse…c’est dire!

Une fois la casserole remplie à moitié d’eau, ouvrez le feu à fond, PLACEZ un couvercle et laissez l’eau venir à ébullition.

Une fois que l’eau fait des bulles, vous pouvez poser les bocaux dans l’eau bouillante en prenant des gants, une passoire, une …  Bref, en faisant attention de ne pas vous brûler.

Je rappelle que le bocal doit être VIDE, OUVERT et, le joint dedans ou à côté…

Et on laisse cuire encore 10 minutes !

On ne joue pas avec sa peau… on sort les bocaux avec des outils et on met des gants pour ne pas se brûler…

Une fois que c’est fini, vous sortez les bocaux avec une passoire qui devrait être stérile aussi…mais bon…

Posez les bocaux sans les toucher dedans (à l’intérieur) avec vos mains gantées!… Oui, je sais c’est un peu rock-and-roll, mais sinon ça ne sert à rien de stériliser… disons-le tout net :)

même chose, on laisse sécher à l’air ambiant sans toucher et SANS ressuyer… ben oui, votre torchon n’est pas stérile.

Une fois le bocal tiède, vous pouvez le remplir avec ce que vous voulez.

A savoir : il faut toujours du liquide. Si vous placez des haricots, vous versez de l’eau… si vous mettez des poires, vous pouvez mettre de l’alcool, du vin, ce que vous voulez, mais un liquide. Les plats préparés en sauce se conservent super bien.

Une fois le bocal rempli jusqu’à l’arceau en fer… avec du liquide au moins, vous pouvez placer l’élastique, la rondelle, le joint sur le couvercle et fermer le bocal.

Comme ceci

Pour obtenir ceci.

A partir de là, on va cuire le tout suivant le temps de la recette dans une cocotte remplie d’eau…

A nouveau, posséder une grande casserole fait économiser pas mal de temps.

MAIS, AVANT d’entrer les bocaux… on va tout d’abord mettre une grille dans le fond de la casserole (on peut mettre un torchon, mais les torchons sont lavés avec des produits…donc bof)

Pour que les bocaux ne s’entrechoquent pas durant la cuisson, il faut faire en sorte qu’ils soient coincés les uns par les autres... quitte à ajouter un bocal avec de l’eau chaude…

Posez-les délicatement et tranquillement, vous verserez…

… l’eau après….Comptez deux centimètres d’eau par-dessus le couvercle du bocal… Et …

… posez un couvercle.

Si vous ne savez pas combien de temps cuire… comptez 1 heure.

Lorsque vous sortez les bocaux (pas à mains nues, hein? )… vous les posez à l’envers… ça scelle le tout formidablement.

Voilà, laissez refroidir, ÉTIQUETEZ (avec la date) et rangez =)

Et puis? Eh bien, lorsque vous voulez ouvrir un bocal, il faut tirer sur l’élastique, la rondelle, le joint orange… autant vous dire que ce n’est pas simple… :)

Et c’est tant mieux, parce que si ça s’ouvre sans aucune résistance… il ne faut pas manger ce qu’il y a dans ce bocal…