Gel – Cultiver : Nos Aînés nous l’ont souvent dit : ne plantez jamais rien (dehors!) avant les Saints de glace….

Et les Saints de Glace, c’est quand? C’est en mai! Le 11 mai, plus précisément.

Petite histoire :

Les saints de glace sont une période climatologique située, selon des croyances populaires européennes du Haut Moyen Âge, autour de saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais, traditionnellement célébrés les 11, 12 et 13 mai de chaque année.

Ces saints sont invoqués par les agriculteurs pour éviter l’effet d’une baisse de la température sur les cultures, qui pouvait être observée à cette période et qui peut amener du gel (phénomène de la lune rousse). Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre.

Statistiquement, le gel survient finalement très rarement lors des saints de glace1 mais les jardiniers attendent généralement la mi-mai pour planter en extérieur les plantes gélives (tomates, courgettes, etc.).


Alors, bien entendu, quand on a une serre, on se croit protégé… Mais, les parois d’une serre ne protègent pas du gel. Elles protègent du vent, des bébêtes et j’en passe… mais pas du froid.

Voici ce que j’ai pu lire sur un Groupe Fb, cet après-midi.

(Bon. Je ne pense pas que la récolte soit finie foutue pour de bon. Il suffit de chauffer un peu la serre durant encore au moins une bonne semaine (tant qu’il y a des températures négatives la nuit))

SOLUTIONS

  1. Chauffez la serre
  2. Rentrez les jeunes pousses la nuit (19h00 – 9h00) et laissez sous couvert.
  3. Suivre les règles. La météo.
  4. Ne jamais arroser le soir en début de printemps si la météo prévoit des températures négatives.
  5. Avoir un thermomètre dans le jardin et dans la serre.
  6. Avant la date, on prépare le terrain, les butes, etc…
  7. On peut planter dedans… dans des godets au chaud, si on a beaucoup de lumière.
  8. On plante sous serre sans chauffage et on prend le risque.
  9. On lit le commentaire d’Antoine sous l’article (que je remercie grandement) et qui nous explique le phénomène et la solution! Merci!!!!!

Les pieds de vignes sont protégés par des feux….  (Chablis)

Il y a moins d'enseignements dans ces articles que d'indications d'étude : le désir de ceux qui liront complétera vite et bien toutes leurs imperfections.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

2 commentaires

  1. Je suis maraîcher bio et nous avons parfois nos cultures qui gèlent, notamment les salades.

    Quand cela arrive, tout n’est pas fichu si l’on s’y prend bien. En effet, ce n’est pas le gel qui abîme les plantes mais le dégel trop brutal.

    Du coup, quand une nuit de gel est annoncée, pour protéger les salades sous la serre, nous les recouvrons d’un voile d’hivernage (P17 pour ceux qui connaissent).
    Le voile va un peu protéger les salades du gel mais son grand intérêt est surtout de bien gérer le dégel.

    En effet, si le matin le soleil sort, on pourrait être tenté de réchauffer les salades au plus vite en enlevant le voile mais en faisant cela, les salades vont dégeler trop vite et leurs cellules vont éclater et la salade ressemblera plus à une algue qu’à une salade croquante…

    La bonne méthode consiste à ralentir le plus possible le dégel et pour cela on laisse le voile et, dès que la température extérieure repasse au dessus de 0°C, on ouvre les serres pour laisser rentrer l’air froid et éviter un réchauffement trop brutal.
    Les salades ont alors le temps de gérer le dégel et leurs cellules n’explosent pas.

    On retrouve des salades intactes et croquantes alors qu’elles étaient complètement pétrifiées par le gel.

    Je ne sais pas trop si ceci marcherait sur des petits plants qui sont plus fragiles mais ça se tente…

    • Monsieur Antoine, un mot : MERCI!

      Non seulement ce commentaire est constructif mais il est positif et apprendre c’est génial!
      Merci pour votre investissement, merci pour votre gentillesse et pour cette solution. Si jamais, je peux vous rendre la pareille avec un lien, je vous en prie!
      Amitiés,
      Ema

Si vous avez une autre idée? :)