Comment affûter et pourquoi?

Débrouille – Principes

Il n’y a pas de secret : pour être efficaces, tous les outils coupants doivent être régulièrement affûtés.

Tous? Non, il existe aujourd’hui des lames qui s’auto-affûtent.

Nous parlerons donc ici uniquement des outils qui réclament un affûtage fréquent.

Quels sont ces outils?

– Les haches, faux, serpes, bédanes, scies, gouges, ciseaux à bois…

– les fers d’un rabot

– les bêches, louchets, serfouettes, binettes

– les couteaux


L’affûtage se fait en deux étapes :

  • l’aiguisage
  • le morfilage (qui donne le tranchant)

QUELLES SONT LES RÈGLES GÉNÉRALES D’AIGUISAGE ?

  • Utiliser une meule aussi tendre que possible (grain fin 60 ou 80)
  • Posséder un étau pour bloquer les outils
  • Une lime plate pour les scies, une meule à eau ou à grès pour les couteaux, une pierre à faux pour les faucilles, une lime électrique pour la serfouette… etc.
  • La pression exercée sur l’outil à aiguiser doit être successive, brève et légère…
  • Tremper régulièrement la partie travaillée dans l’eau pour refroidir le métal
  • Déplacer latéralement sur toute la largeur à aiguiser…
  • Avoir un bon appui pour conserver le bon angle

Et puis?

– Ensuite on passera la partie aiguisée avec un peu d’huile à la pierre d’affûtage. Les pierres d’affûtage sont couvertes d’huile… il faut donc les nettoyer avec un dégrippant (*)….

– Pour ne pas tuer sa pierre, on dessine des 8 (la forme) sur toute sa surface, d’un côté de la pierre puis de l’autre.

Voici une chouette vidéo sur le sujet

 


(*) Si on n’a pas de dégrippant, on passera la pierre à la brosse dure, on lavera la pierre avec de l’huile propre ou du pétrole (on peut la mettre dans le feu (pour que les traces d’huile brûlent))