Fabriquer une terrasse avec des lames de bois? Oui, mais…

terrasse

Pour votre Portefeuille – Les terrasses en lames de bois –

C’est bientôt l’été et déjà nous pensons à nos terrasses…

Et alors? Eh bien, j’aimerais, si vous le voulez bien, vous parler des lames de bois.

Je vous montre :

lames-de-bois


Pourquoi?

Parce que vous pourriez dépenser beaucoup de sous pour une seule année… de bonheur!

Et donc? Et donc, je vous propose de réfléchir aux points suivants :


HUMIDITÉ

Votre coin est-il très humide (bord de l’eau, pluie fréquente?)… parce que dans ce cas, vos lames ne tiendront pas sur la longueur, elles vont pourrir. Prévoyez alors un autre revêtement.

Lorsque la lame pourrit, vous pouvez …rien qu’à y poser le pied… vous coller 25 échardes dans un seul orteil (j’exagère mais pas trop)

Les vis sont parfois totalement relevées et on s’y cogne sévère…si, c’est vrai!

CHOIX DU SUPPORT

Avant de placer des lames, il faut choisir la méthode et le matériel pour les poser.

La solution la plus simple est la pose sur plots à vérins réglables en hauteur. Pourquoi? Parce qu’ils permettront d’être réglés pour que l’eau de pluie ruisselle et donc ne stagne pas…

Les lambourdes sont de gros morceaux de bois que l’on pose de manière perpendiculaire aux lames…tous les mètres ou les deux mètres… Ces lambourdes doivent être très solides et traitées. Elles sont très souvent posées à même le sol ( après avoir préparé votre terrain (mettre plan)… vous pouvez poser une sous-couche adaptée aux matériaux utilisés). Les lambourdes les plus résistantes sont souvent en bois exotique (et donc, c’est plus cher)

Certains utilisent des parpaings


CHOIX DE LA LAME

– Vérifiez le pourcentage de bois dans la lame…et sa classe.

– L’épaisseur est importante. A partir de 2.7 cm… c’est bon!

– Les lames striées sont moins glissantes que les lisses. A vous de voir, car les striées se salissent plus vite et bien entendu, retiennent l’eau…


Les lames en bois composite ne présentent pas d’échardes et ne grisent pas…  On ne voit pas les vis. Le bas de gamme est connu pour amener des problèmes. Pour que la couleur ne bouge pas, tout comme la lame (parce que les attaches ne sont pas toujours au top, il faut y mettre le prix)

Les lames en bois exotique sont extrêmement denses (1100 kg/m³ pour le Massaranduba). Les lames en Ipé sont très chères et parfois le bois ne supporte pas trop les changements climatiques intempestifs.

Les lames en bois autoclave sont moins chères. Elles sont traitées (autoclave=traitement chimique). Elle ne durent pas très longtemps (10 ans suivant la rumeur, je dis rumeur parce qu’il y a pin et pin… faut trouver le bon, en somme :))

Les lames en robinier sont intéressantes car le robinier pousse dans nos contrées. Sans traitement chimique, il vaut une classe 4. Il n’est pas accessible à toutes les bourses… Les lames sont petites car l’arbre n’est pas grand. Du coup, il faut y penser pour les grandes terrasses. Une lame fait 9 cm de large…


Il existe des bois traités qui parfois valent mieux que toutes les lames présentées ci-dessus.

Bref, parfois, il faut se tourner vers d’autres matériaux… Renseignez-vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *