Le DIY cher, encombrant, pollueur et vaguement utile existe!

Pour la sécurité – Pour l’enseignement – Pour ne pas se tromper –

Depuis quelques années, je m’évertue à placer des articles qui permettent à chacun d’entre-nous de trouver un bonheur moins cher, bio, pratique, intéressant…

En plus, j’écris beaucoup d’articles sur la tendance DIY (Faire tout soi-même)


Et puis?

Eh bien, avec le temps, je me suis rendue compte que la plupart des objets, des préparations, des produits, des… sont souvent :

– beaucoup plus chers à faire soi-même

– moins solides

– moins efficaces.

  • Le DIY n’est pas réservé. On commence donc tout en bas de l’échelle du savoir… pour monter doucettement. Ça prend du temps : du temps pour faire, du temps pour comprendre, du temps pour acquérir le matériel. Tout cela possède un coût ÉNORME.
  • Certains survivalistes qui sont férus de DIY dépensent des sommes totalement folles pour boire, s’alimenter, se protéger, se soigner….

Exemple 1 :

Vous voulez fabriquer des gélules avec vos plantes DÉJÀ séchées (je ne compte pas cette partie là…). Soit, les Gens qui en parlent, vous montrent le matériel à acquérir :

  • Un gélulier (va jusqu’à 250 euros…)
  • Des gélules végétales (15 euros les 1000 en comptant l’essence, le temps, etc…)
  • Un mortier & un pilon
  • Un blender (qu’il faudra changer plusieurs fois)
  • Un moulin à moudre
  • Un tamis ou deux.
  • Des filtres
  • Des bouteilles en verre, des plats, des spatules, des accessoires divers et variés.
  • Des Wecks/Le Parfait (car mieux que des conserves récupérées en verre).
  • Un antioxydant (vitamine E)
  • Etc….CALCULEZ!

Une fois vos gélules réalisées… le produit fini ne vous soulagera pas de suite, car les “traitements” à base de plantes durent souvent 3 semaines!

Et alors? Eh bien comme le soulagement tarde … Vous revenez très vite au bon vieux médicament qui fait tout, tout de suite…

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

https://www.altheaprovence.com/blog/faire-ses-gelules/


Exemple 2 :

En règle générale, les meubles DIY sont réalisés avec du bois de caissette ou du bois de palettes. C’est génial, mais bien des meubles ne seront jamais aussi esthétiques et pratiques que les meubles vendus aujourd’hui en grande surface pour bien moins cher souvent…

Moins cher? Oui, car pour fabriquer un meuble, il faut plusieurs machines, des petits outils, des produits, des accessoires.

Alors, je vous entends déjà répliquer qu’ils ne servent pas pour un seul meuble… Eh bien sachez que dans la majorité des cas… si.

Peu de Gens continueront!

C’est donc juste un bon plan financier pour certains (d’autant que les grosses boîtes vous piquent vos idées …et fabriquent bien mieux que vous en plus efficace et pour bien moins cher).

Vous vous mettez souvent en danger parce que vous ne savez pas tout, parce que vous ne pensez pas au danger et que vous ne devez pas suivre des normes, parce que vous ne pensez pas dans un premier temps qu’il faudrait peut-être protéger vos enfants de vos créations.

(C’est un peu comme l’histoire des smoothies dont on vient de vous apprendre qu’ils contiennent plus de sucre que le Coca-Cola (lire ICI) ET vos pommades parfois plus de produits allergisants que les pommades du supermarché etc…

Et comme en règle générale, nous ne sommes pas tous chimistes… on fait souvent plus d’erreurs que de bonnes choses. Tout du moins lors des premiers essais… (beaucoup d’argent part en essais…)

Nous ne réfléchissons pas assez aux problèmes collatéraux….


Exemple 3

Vous voulez faire du sirop de framboises (dont la conservation est d’à peine 2 mois et qui va faire perdre des emplois à plein de gens (un prob collatéral)….)

  • 1kg de fraises (5 euros de moyenne + 5 euros minimum d’essence pour aller au magasin + 1/2 heure de temps = 7 euros environ suivant le salaire horaire moyen et encore je suis large)
  • 1kg de sucre (2, 41 pour du bio et 1,25 pour du normal)
  • 1 gousse de vanille (disons 3 euros car vous ne pouvez pas acheter à la gousse)
  • Électricité (10 minutes pour faire cuire)
  • Préparation (15 minutes de votre temps = 3.5 euros et je compte très court)
  • Un tamis, une casserole, un entonnoir
  • De l’eau pour laver les fraises
  • Des bouteilles en verre

J’EN SUIS DÉJÀ A 25, 91 rien qu’en prenant les champs qui contiennent des chiffres… c’est dire!

A AJOUTER ENCORE : Les bouteilles qu’il faut stériliser, la marmite, l’eau, 10 minutes de cuisson, la vaisselle à faire après

Et alors? Eh bien, si vous achetez 1 demi-litre de sirop bio (plus longue conservation) fait par un artisan qui vivra de votre dépense…. il vous en coûtera de 12 à 21 euros.


Bref, le DIY, c’est du bonheur, si et seulement si :

– Vous avez du temps

– Que votre savoir sur les choses est étendu.

– Que vous avez de l’argent pour investir à perte (au cas où vous vous trompiez ou que cela ne vous plairait pas du tout)

et dans certains cas, mais certainement pas dans tous…


Pour les autres formes de DIY … par exemple, les frigos sans électricité, les pompes à eau… il s’agit toujours d’objets qui réclament du travail, qui apportent beaucoup de malconfort… ou vu autrement, un confort très relatif. (C’est de la survie, en gros…)

Aucune comparaison n’est souvent possible.

Un vrai frigo et toujours 100 fois mieux que ceux de la débrouille, comme les climatiseurs, les poêles, … (90% des objets existants)

En d’autres mots : les pastilles pour lave-vaisselle du commerce fonctionnent mieux (polluent plus, sauf si vous devez relaver votre vaisselle quatre fois et ça arrive, les Gens! … )

Depuis des années, les Humains essayent de se donner du confort. Vivre dans une Tiny house, quand ce n’est pas un choix perso, c’est vivre avec les odeurs de 2 cacas par jour dans votre salon. C’est ne pas pouvoir bouger sans toucher un truc et risquer de le faire tomber… c’est parfaitement inconfortable et surtout cela ne vous permet AUCUNE intimité (et ça, c’est le pire… quoi qu’on en pense).


La réflexion fait partie de “l’envie de faire” dans le DIY.

Il y a plein d’avantages…

….mais aussi des désavantages réels que vous devez connaître avant de vous lancer dans toutes ces belles idées tendance (Tiny, Smoothies, produits d’hygiène, plantes médicinales et comestibles, meubles, récup, etc…)

Exemple d’une astuce récup DIY stupide, car irréfléchie…Pourquoi?

  • La conserve se recycle, les lettres aussi. De plus, aucun de mes courrier ne possède le même format, vous si?
  • Pas de porte : pluie… sans compter que vous aurez peut-être un oiseau dedans…et le courrier par terre…
  • Pas de serrure ? Aie, non?
  • Sans compter, les doigts du facteur… (Il y a des règles pour le courrier. Bon, on ne se demande plus pourquoi, mais elles ont été érigées pour nous servir au mieux et aider les facteurs à faire leur boulot sans y laisser leur santé).

EN CONCLUSION : Parfois même … en y regardant de très près… le DIY “de crise” pourrait être considéré comme une tendance, qui force bien souvent les Gens qui le pratiquent, à acheter une foultitude d’accessoires. Accessoires, qui seront remisés au fond d’un placard dans 90% des cas… parce que la même chose achetée dans le commerce est souvent :

  • bien moins dangereuse … pour… souvent bien plus efficace.

Et je ne parle pas du DIY créatif qui est une vraie mine d’or pour les commerces, car vous y perdez à chaque fois (sans y réfléchir et à chiner) !

Si la Terre est un trésor, ce n’est pas le nôtre…(Merci à Pierre de Châtillon de nous l’avoir rappelé)