Norvège : les robots facteurs bientôt là?

Actu Technologie – Contre l’emploi – Facteurs –

Le service postal norvégien annonce la signature d’un contrat avec Buddy Mobility.

Et alors? Eh bien, cette startup américaine vend un robot porteur de courriers et de colis qui ne va peut-être pas vous plaire.

Pourquoi? Parce que non seulement ce robot va prendre la place des facteurs/trices… mais encore il va vous obliger à courir au centre de tri très souvent…

En effet, il est dit que : « Au lieu de livrer le courrier directement dans chaque boite aux lettres, les robots de Posten enverront une notification aux clients via une application. Les destinataires pourront ensuite utiliser l’application pour collecter leur courrier en ouvrant un tiroir sur le robot ne contenant que leurs lettres. Après avoir déposé les colis et les lettres, les robots retourneront dans un centre de distribution voisin pour se recharger et se réapprovisionner avec le prochain lot de courrier. »

Et donc? Et donc, les personnes qui travaillent ne pourront pas se rendre au petit robot pour ouvrir le petit tiroir qui va bien, si? Je me trompe? Les personnes qui n’ont pas de smartphone seront-elles privées de courrier, dites?

Bon. Je sais, j’exagère, vous pourrez choisir la date, l’heure pour les colis... mais pour le courrier régulier?

En savoir plus : Cliquez sur l’image

Voici aussi un autre lien vers un robot tout pareil… CLIC CLIC CLIC (Avec toutes les incivilités qui règnent, ça va être aussi drôle pour ces robots que pour les vélos…(souvenez-vous Paris, les vélos électriques, etc…))

Incivilités? Oui, par ex :

  • Un gars qui s’assied sur la machine
  • Un autre gars qui y reste et se fait conduire au bout de la route
  • Un autre gars qui y met quelques coups de pieds parce qu’il a reçu un PV… ou pour rire.
  • Un autre autre gars qui le vandalise pour la surprise dedans… (que de cadeaux ou de trucs à revendre dans les colis…)
  • Un autre autre autre qui décide avec ses copains de porter et conduire l’engin dans les bois ou dans la rivière…pour rire.

En gros, ce genre d’idée était viable, il y a 10 ans en Norvège… dans un village de 200 habitants …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *