Si votre revenu peut-être versé partout, réfléchissez à sortir des villes!

Cet article repose sur une longue réflexion personnelle. Et oui, si vous avez la « chance » de posséder un revenu fixe et qui peut être versé partout… il est temps de penser à sortir des villes.

En partant vers une mini ville, vous pourrez trouver un logement moins cher et peut-être plus petit (pour moins de charges).

Dans les mini-villes, on trouve des magasins, un médecin, une pharmacie et un dentiste. Une banque et un opticien, par exemple.

Les plateformes en ligne peuvent vous fournir tout le reste pour le même prix qu’en ville.

On peut prévoir le prix d’une ambulance… quand le budget est plus ample….

La prévoyance est la clé de bien des prisons….

Bien sûr qu’au-delà du changement, votre vie restera frugale mais elle sera moins grise qu’auparavant. Votre qualité de vie devrait sensiblement s’accroître.

Vous pouvez trouver des logements F1 pour 380 euros et des F2 pour 450 euros dans des villes campagnardes (car ainsi vous n’avez pas besoin de voiture).

Les cautions peuvent peut-être vous être prêtées par une banque…

Bref, si vous en avez la possibilité… et que vous gagnez entre 1300 et 1500 euros à deux… Essayez de voir si vous ne seriez pas mieux dans une mini ville? Dans les mini villes ont peut faire ses courses à pieds… ou en bus… avec un caddy sur roulettes, par exemple.

A savoir : les deux postes les plus importants de la vie sont le LOYER et les CHARGES.

Surtout l’électricité et le chauffage. Ensuite, l’alimentation puis la santé puis l’eau et le reste… (Avec 350 euros, ont peu très bien manger tous les mois à deux + le pain chaque jour – si vous le faites vous-même c’est encore moins cher… le mien me coûte 1 euros tout compris (électricité et tout et tout))

Bien sûr, il y a les impôts et les taxes, mais ça dans n’importe quel cas, on ne peut rien y faire, si j’ai bien compris…

Soit, pour votre bien… prenez votre ordinateur pour trouver une ville accueillante avec un maximum de facilités (pensez aux mini villes ou aux gros villages frontaliers… car un autre pays pourrait vous apporter du confort en plus)… et une feuille de papier et faites quelques calculs.

On vous aime!


Petite capture sur les derniers chiffres de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES)




.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *