Anti-destruction : L’urine à boire ou au jardin? Hummmm!.…

Anti-destruc­tion : Notre corps fonc­tionne et pour bien con­tin­uer à fonc­tion­ner, il rejette ce qui n’est pas bon pour lui… Com­ment? Via l’urine — les sell­es, pour ne citer qu’eux. C’est en l’oc­cur­rence ce que j’ai appris à l’é­cole, durant mes cours d’am­bu­lanci­er et de la part des Gens que j’ai côtoyés tout au long de ma vie.

Et donc? Je n’ai jamais enten­du mes grands-par­ents, mes par­ents, mes amis dire : “on va boire notre urine ou/et on va l’u­tilis­er au jardin”.

A l’époque, les sell­es et les urines étaient recueil­lies dans des fos­s­es creusées à même le sol. Les Gens ne mangeaient pas toutes les “den­rées un peu spé­ciales, on va dire” que l’on mange aujour­d’hui. La Terre n’é­tait pas aus­si pol­luée, les Gens s’al­i­men­taient encore plus ou moins saine­ment. Et pour­tant, je ne me sou­viens pas que la végé­ta­tion était plus lux­u­ri­ante autour du petit cabanon. SI? (Mais, on par­lait du jus des morts qui fai­saient de beaux poireaux, de purin et de lisi­er qui sont tous les deux inter­dits ou soumis à des normes hyper sévères)

Et puis?  Depuis que je lis et que je me promène sur le net (ça fait long, les Gens), j’ai lu :

  • qu’il ne fal­lait par uriner partout sur les park­ings. Qu’il fal­lait aller aux toi­lettes afin de lim­iter la pol­lu­tion. En plus, ça fait crev­er les arbres de leur faire pipi dessus sou­vent, dis­ait-on (LIRE ICI). L’urine est acide

  • que boire son urine dans le désert pou­vait ren­dre malade. Mes par­ents et grands-par­ents m’en ont par­lé. Ils m’ont fait com­pren­dre que c’é­tait dan­gereux. (A l’époque, on par­lait plutôt d’un naufragé dans sa bar­quette… sous le soleil… ne pou­vant pas boire l’eau de mer et donc qui devait sur­vivre…  (because : Titan­ic, Gili­gane, Tintin, etc…))
  • que l’urine con­tient des pes­ti­cides, des her­bi­cides, des résidus de médica­ments, etc… et que cela posait des prob­lèmes au niveau de l’épu­ra­tion et de l’eau du robi­net qu’on boit…(D’où le suc­cès phénomé­nal des Berkeys, etc…)
  • que boire son urine revient à aug­menter la charge de tra­vail des reins (Google le dit).
  • que boire son urine revient à boire un mélange de tox­iques et de résidus du métab­o­lisme cel­lu­laire (Google le dit).
  • à l’é­cole, même aux jeunes de 35 ans aujour­d’hui, on a appris qu’il ne fal­lait pas boire son urine.
  • la plu­part des gens man­gent du choco­lat, sont dia­bé­tiques, boivent du Coca ou de l’al­cool, fument et même se droguent… qu’en pensent vos carottes?

Bref, au vu des cen­taines de mil­liers de liens qui dis­ent l’ex­act con­traire… Je voulais juste vous soumet­tre ces quelques points : TOUS à réfléchir et à véri­fi­er of course

Je serais plus impar­tiale, si nos urines étaient fil­trées par des out­ils spéciaux…alors je com­prendrais mieux (pour les sels minéraux, etc…), mais bon, si l’OMS dit que c’est bon, ce sujet reste à VOUS DE VOIR!

Le monde change et mes per­cep­tions ne sont peut-être pas les vôtres. Que cela ne nous empêche pas d’être ami.e.s d’in­ter­net :)

Tiens, je me demande… quand il fait très chaud, quid de l’odeur qui remonte du sol? Y‑a-t-il une odeur, dites?… Et vos voisins sont-ils con­tents?

A vous désor­mais de savoir aus­si si vous voulez boire l’urine de votre con­joint (LIRE ICI)

PSST : Bien­tôt, on va dire que manger son caca est bon pour la san­té… et peut-être le mangeront-ils en sauce!

Prenez soin de Vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *