Antidote : En Chine, il paraît que les immeubles végétalisés sont désertés par les propriétaires?!

Anti­dote : Comme de plus en plus sou­vent, un mer­dia place un titre putaclic pour dire que les immeubles végé­tal­isés sont infestés de mous­tiques et mal entretenus.

Et alors? Eh bien, les archi­tectes devraient pren­dre en compte que les gens :

  • n’ai­ment pas tra­vailler après leur tra­vail.…
  • n’ont pas le temps…
  • n’ont sim­ple­ment pas envie d’en­tretenir leurs lieux de vie et encore moins leur bal­con…
  • ne sont pas capa­bles d’en­tretenir ces lieux en hau­teur (ben oui, il ne faut pas avoir le ver­tige … )
  • n’in­vestis­sent pas leur argent dans des escabeaux, des séca­teurs etc.
  • ne savent que faire des déchets…
  • ont peur de faire tomber des branch­es…

Cela su et com­pris.… la solu­tion est sim­ple, il faut :

  • prévenir les futurs acquéreurs (manque de lumière… bud­get et/ou tra­vail)
  • man­dater un jar­dinier grimpeur qui fera l’en­tre­tien de chaque bal­con (le prix devrait être accessible…si la chose se fait de manière con­certée entre pro­prié­taires)
  • planter de la cit­ron­nelle ou d’autres végé­taux qui sont “anti-mous­tiques”

La morale de l’histoire, est que l’enfer est pavé de bonnes inten­tions et que les bonnes inten­tions ne suff­isent pas pour pren­dre les bonnes déci­sions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *