Quand le silence ne disparaît plus, on devient fou!

Insolite – Actu Terre : Il est difficile aujourd’hui de vivre dans le silence, pense-t-on et on aura raison. Un peu de quiétude… certains en rêvent!

Cela étant, il faut savoir que le silence total ou presque est impossible à atteindre. Même en Arctique, ce silence n’existe pas. Il y a toujours un avion ou un craquement d’iceberg pour briser une vague…de non bruits….

Bref si le zéro décibel n’existe pas dans la Nature, l’Humain a construit une chambre qui fait le travail. Cette chambre s’appelle “anéchoïque”.

Or, ils ont remarqué qu’à -9 décibels, les gens mettent environ 45 minutes à devenir “fou”.

Oui, il faut préparer son corps au silence… D’autant que plus le silence se fait et plus notre ouïe s’affine. Ça prend à peine quelques minutes avant que des phénomènes bizarres …. parce que jamais vécus… surviennent.

…les Gens qui en ont fait l’expérience…. rapportent qu’ils entendent le bruit que font leurs paupières en se fermant, le bruit des os qui craquent quand on bouge, le bruit du sang dans les veines, etc…

En conclusion : Nous ne sommes pas constitués pour vivre dans le silence total.

«  Le type qui m’y a amené a éteint la lumière parce que ça fait un tout petit peu de bruit et il m’a mis au défi de passer 45 minutes là-dedans sans devenir fou. J’étais dans le noir et dans le silence complet, c’était très impressionnant. Au début, j’étais très content, j’avais trouvé ce que je cherchais. Et puis au bout d’un temps, j’ai réalisé que j’entendais des bruits, mes propres bruits, j’entendais même le sang couler dans mes veines. J’ai compris que le seul moment où l’on n’entend rien, c’est quand on est mort. Nouvelobs»

Or, si toute vie fait du bruit, il existe des vies qui en font plus que d’autres… et ça aussi, ça rend fou! En gros, le confinement a de bons côtés… parfois!

Pour connaître le niveau de bruit, il existe des “sonomètres” en appli. Faites une petite recherche sur le net :)

  • Une certitude, Les extrêmes sont toujours insupportables.
    Mais aussi, nous ne tolérons que le bruit que nous générons et ne supportons que rarement le bruit fait par d’autres.
    C’est comme les odeurs. Pour preuve, pour repérer celui qui vient de péter dans le wagon du métro c’est celui qui sourit.

    Il ne faut pas confondre son et bruit.
    Une rivière est un son comme le chant d’un oiseau, une tondeuse à gazon fait du bruit.
    Le son peut aussi être cause de problème s’il dépasse un certain niveau (cascade, vague de la mer) ou s’il est continu alors même qu’il n’est pas fort mais aussi s’il est discontinu mais avec un interval court.
    Une éoliennes industrielle fait du bruit et émets des infrasons destructeurs 24h/7jrs/365jrs.
    C’est la nouvelle calamité du monde rural alors que les urbains en France affirment que le bruit est l’ennemi numéro 1

    Attracteur à ventouse 1 octobre 2020 17h16 Répondre
    • Oui, vous avez raison, il ne faut pas confondre le son et le bruit… Par exemple, une rivière coulait devant chez moi et elle faisait un bruit assourdissant!
      Si vous vivez dans les montagnes, vous entendez tous les bruits très forts si vous êtes sur une rive en hauteur… Le bruit est plus fort que si vous vivez en bas dans la vallée.
      Ce n’est pas simple :)

      Sasquach 1 octobre 2020 17h27 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *